16 mai 2022

Hébergeur pour site web : comment s’y prendre ?

herbergement-web.

Créer son site internet requiert un certain nombre d’étapes, que vous vous décidiez à vous lancer seul ou alors que vous reléguiez le travail à d’autres. Il y aura forcément, au cours du processus de création, un passage par le développement du langage, la structuration via CSS et JavaScript, la correction de bugs. Mais enfin, lorsque tout sera fin prêt, il sera alors temps d’héberger votre site web. Alors, qu’est-ce qu’un hébergeur de site web et quel est le meilleur ?

Le web-hosting expliqué en trois étapes !

Hébergement web ou web-hosting est l’action de prendre votre site internet fini et de le mettre à disposition du monde entier sur des serveurs. Ces serveurs peuvent être consultés par la quasi-totalité des utilisateurs ayant une connexion ADSL (terrestre) ou satellitaire (4 g) assez rapide, sauf dans certains cas où vous pouvez bloquer l’accès à une certaine catégorie de gens, selon leur localisation géographique ou le type d’appareil qu’ils utilisent. Il y a aussi des situations ou le pays en question bloque l’accès à certains sites, à ses citoyens.

Afin de mieux comprendre ce qu’il en est, voyons quelques points importants du web-hosting :

Le nom de domaine

À ne pas confondre avec l’hébergement web, ils restent complémentaires, mais le premier n’est que l’adresse écrite du site.

Les types d’hébergements web

Il en existe certaines variétés pour tous les budgets et les besoins, il vous faut juste bien chercher pour trouver le meilleur qui soit. Mais ça, on vous l’explique après, pour le moment, parlons des types d’hébergements web disponibles actuellement :

  • Hébergement partagé : la somme de l’espace de stockage est la même, mais les serveurs sont partagés pour chaque client ;
  • Hébergement dédié : pour les plus soucieux de la sécurité ou pour qui le site nécessite un volume de stockage important ;
  • Hébergement VPS (ou serveur privé virtuel) : il inclut tous les avantages de l’hébergement dédié, en coûtant autant que l’hébergement partagé ;
  • Hébergement cloud : souvent considéré le plus efficace et fiable de tous les services mentionnés plus haut, il offre sécurité et moindres coûts.

Il est temps de parler des meilleurs, la plupart de ceux que nous allons citer maintenant proposent tous les services mentionnés plus en haut, c’est donc à vous de choisir. Mais ne vous inquiétez pas, pour ça aussi, on vous guidera.

Les meilleurs hébergeurs en ce moment

Devoir chercher soi-même un fournisseur d’hébergement web peut vite s’avérer pénible et assommant, ne vous inquiétez pas, nous l’avons fait pour vous :

  • BLUEHOST : assez anciens dans l’hébergement web, leur nom revient sans arrêt et pour cause, ils sont parmi les meilleurs ;
  • HOSTINGER : leur prix rivalise sur le marché, mais leurs serveurs peuvent s’avérer instables de temps à autre ;
  • SITEGROUND : un service client excellent et des serveurs extrêmement performants. Seul point négatif, c’est qu’il y a peu de réductions ;
  • HOSTPAPA : cet hébergeur réunit presque toutes les qualités de ceux déjà mentionnés, petit bémol, le renouvellement de l’abonnement coûte cher.

Bien sûr, la liste reste très longue, mais ces quatre-là sont, selon nos recherches, les meilleurs sans équivoque.

Récapitulatif de notre comparatif

Avant de vous exposer nos choix, sachez que nous n’avons aucun intérêt à promouvoir un quelconque fournisseur. Si nos listes précédentes ne vous suffisent pas, on vous dit quoi choisir. Pour ce qui est des fournisseurs d’hébergement web, notre choix se doit d’être HOSTINGER si vous souhaitez lancer votre site internet et que vous débutez dans le domaine, vous pourrez toujours changer par la suite. Pour les personnes avec plus d’ancienneté, BLUEHOST est fait pour vous.

Maintenant, en ce qui concerne le type d’hébergement, le mieux est de choisir un hébergement décentralisé, quel qu’il soit. C’est-à-dire, Cloud ou VPS et la raison à cela est très simple, vous voulez économiser au maximum, car un serveur dédié ou partagé vous offre la possibilité d’avoir un point d’accès physique, certes, mais il coûte cher. Contrairement aux hébergements virtuels ou Cloud qui restent tout aussi sécurisés, mais sans le souci de devoir payer trois à quatre fois plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.