27 septembre 2022

Financement participatif : explication et avantages

financement-participatif

Aussi appelé sociofinancement, ou encore crowdfunding, le financement participatif est un moyen qui sert à la collecte des fonds, et qui fonctionne sur une plateforme internet. D’ailleurs, dès que l’internaute commence à devenir de plus en plus actif, le financement participatif connaît une vrai montée en puissance. Cependant, ce sujet reste très vaste et peu connu, et ce dernier comprend malgré lui des avantages et des inconvénients qui restent méconnus, c’est donc pour cela que l’on vous propose d’en connaître un peu plus sur le phénomène du financement participatif.

Définition et caractéristiques du financement participatif

Basé sur une plateforme internet, le sociofinancement est un outil qui sert à rassembler assez de fonds pour une initiative professionnelle, personnelle, ou encore communautaire pour des entreprises, des associations, ou encore des particuliers. En effet, ce moyen permet à un groupe de contributeurs de financer ensemble, et d’une manière fiable et traçable, leurs projets identifiés. D’ailleurs, le financement participatif et apparu premièrement au 19e siècle, et la Statue de Liberté fut le premier financement notable financé par le sociofinancement. D’ailleurs, ce moyen comprend plusieurs types de sections :

  • Le don, avec ou sans récompense ;
  • Le prêt sous toutes ses formes ;
  • Le crowdfunding.

De plus, depuis les réseaux sociaux et l’apparition d’Intérêt dans les années 1990, le financement participatif s’est diversifié, car, qu’on le veuille ou non, la communication est la clé de la réussite de votre campagne et de votre crowdfunding. D’ailleurs, celle-ci représentera le socle principal de votre projet, vu l’impact qu’elle a dans la vie de la société. En effet, c’est grâce à celle-ci que les entreprises se sentent de plus en plus proches de leurs clients. C’est donc là que se trouve toute l’importance de l’utilisation des réseaux sociaux. De plus, il est primordial d’intégrer ces derniers dans votre campagne, car de simples internautes deviendront peut-être vos premiers clients.

A lire également :  Prêt entre particuliers et entreprises : tous les articles du contrat

Quels sont les différents types du financement participatif ?

Il existe différents types de financement participatif. Chaque type comprend des caractéristiques différentes, et sert une cause différente. Nous recensons principalement trois types de crowdfunding. Le financement participatif en capital, le financement participatif en récompense (également appelé sociofinancement don contre don), et enfin, le financement participatif par prêt, également appelé le crowdlending. Nous pouvons citer d’autres types de financement participatif, tels que la production communautaire, le mécénat participatif, ou encore les fameuses tontines.

Avantages et inconvénients du financement participatif

Bien que le sociofinancement fasse de plus en plus d’adeptes à travers le globe, et outre les divers avantages qu’il présente, il possède toutefois quelques inconvénients qui peuvent porter à hésitation des individus désirant s’adonner au financement participatif. Parmi les nombreux avantages du crowdfunding, la rapidité du procédé. En effet, la mise en œuvre du crowdfunding est relativement rapide en comparaison avec d’autres types de financement. Ensuite, l’absence de garantie personnelle, dans le sens où, un chef d’entreprise adhérant au financement participatif ne mettra pas son patrimoine en danger. Puis encore, le financement d’un besoin spécifique. En effet, le crowdfunding sert à financer des besoins rarement financés par des actionnaires ou d’autres financeurs. Enfin, le crowdfunding permet d’obtenir une clientèle fidèle, ainsi qu’un accompagnement très utile. Pour ce qui est des inconvénients, celui qui revient le plus est le fait que le crowdfunding est un mode de financement qui peut s’avérer être très coûteux. Ensuite, il y a le fait que le financement participatif représente un lien fragile avec les investisseurs, et un financement qui peut porter des risques auprès des banques. Enfin, pour les entreprises, le financement participatif a tendance à ajouter des actionnaires, et cela peut complexifier énormément et de manière irréversible le fonctionnement de cette dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.